Archives mensuelles : octobre 2012

Et le gagnant est…

C’est maintenant le moment d’annoncer le gagnant du concours pour gagner un repas pour deux au Restaurant SU dans le cadre de MTL à table

Et le gagnant est:

MAXIM PERREAULT

 Félicitations! Merci de m’envoyer un courriel à clarahgermain@gmail.com pour récupérer le prix! 

Publicités

1 commentaire

20/10/2012 · 15 h 55 min

Concours MTL à table : gagnez un souper pour deux chez SU!

Un bien bel événement gastronomique s’amène sur Montréal. Du 1er au 11 novembre, MTL à Table vous invite à essayer plusieurs des meilleurs restos de la ville et ce, à prix, genre, dérisoire. Comme dans 3 services pour soit 19$, 29$ ou 39$. Formidable, hein? Comme je vous aime tant, pour l’occasion, je vous offre d’essayer le Restaurant SU, un véritable trésor turc bien caché à Verdun.

En laissant un commentaire au bas de ce billet, qui dit pourquoi vous aimeriez gagner, vous serez donc automatiquement éligible au tirage au sort d’un souper pour deux personnes chez SU et, ainsi, goûter à la cuisine chaleureuse et savoureuse de la chef Fisun Ercan.

Image

Le tirage aura lieu ce samedi à 15h. Bonne chance!

51 Commentaires

Classé dans Bouffe, Restos

Grumman 78: quartier général du miam

Il y a un peu plus d’un an et demi, sur le blogue Ici et there de la boutique Fait Ici, je parlais du nouveau concept de mes amis Gaëlle Cerf, Hilary McGown et Marc-André Leclerc. Leur concept, à ce moment-là, était complètement fou: faire rouler un camion à tacos dans une ville où les food trucks sont interdits à cause d’une vieille loi désuète. Au moment où j’écrivais ces lignes, en mars 2011, le concept était encore semi obscure. C’était avant l’été 2011. Avant le succès monstre que connaît depuis Grumman 78 et ses fameux tacos. Avant que l’initiative de Gaëlle, Hil et Marc-André fasse des petits et crée un véritable mouvement citoyen en faveur de la bouffe de rue. Aujourd’hui, non seulement on peut apercevoir le camion partout, mais dû à l’immense popularité des partys de tacos au quartier général de Grumman78, à St-Henri, celui-ci est maintenant ouvert au public du mercredi au lundi. C’est fantastique. Et c’est juste pour l’automne.

Le lieu

Pour ceux d’entre vous qui n’êtes encore jamais allés, le QG de Grumman78 peut sembler, comment dirais-je, un peu trash. C’est dans un garage. Dans une rue un peu crado de Saint-Henri. L’art est magnifique, mais particulier. Les tables sont faites en palettes de bois. D’une façon ou d’une autre, par contre, tout ça mis ensemble rend l’endroit magique. On y entre et on se sent tout de suite comme si on était chez nous (d’ailleurs, j’y ai élu domicile pendant plusieurs heures à quelques reprises. Sans jamais vouloir partir.)

Les gens

Une des grandes qualités de Grumman78, et une des raisons pour laquelle on s’y sent si bien, c’est l’équipe. Bien sur, ce n’est pas un secret, je suis bien amie avec les trois proprios. Cela dit, leur succès vient aussi du fait qu’ils ont très bien su s’entourer avec des cuisiniers et un personnel de salle de grand talent. Le service est sympathique, professionnel et vraiment décontracté (in a good way). On aime.

La bouffe

Oh. La bouffe. Évidemment, c’est fantastique. Le menu consiste en quelques plats individuels et plusieurs assiettes à partager, dont des tacos à faire nous mêmes. Lors de mon passage la semaine dernière, nous nous sommes régalés de tacos Queso fondido chorizo, un taco à la fondue au fromage et au chorizo, du taco au chou chaud crémeux et au flan croustillant ainsi que du taco « steak au poivre » (mon gros coup de coeur). De plus, nous avons pu goûter au tartare de cheval, du saumon cru « spicy dynamite » et des chilaquiles verde. Honnêtement, tout était frais. Tout était bon et réconfortant. On a envie d’y aller tous les jours. En plus, comme c’est pas mal abordable, on peut se le permettre.

Donc, du mercredi au lundi tout l’automne, on se précipite au QG de Grumman78 et on se bourre la face de plaisir.

Grumman 78

630 de Courcelles

Réservations au 514-290-5125

Poster un commentaire

Classé dans Bouffe, Restos

Le livre Les Touilleurs (ou le plaisir de bien cuisiner)

Mon premier réflexe, à la réception du bouquin, a été de tweeter « Quel livre magnifique! Très classy – à l’image de la boutique et de ses proprios! » Après avoir pris le temps de le feuilleter et d’en lire quelques passages, je tenterai d’être plus éloquente. 

Les Touilleurs. Depuis dix ans maintenant, c’est une boutique de cuisine absolument fabuleuse qui a pignon sur la rue Laurier. Plus encore, ce sont des ateliers de cuisine avec des grands chefs de notre belle ville ainsi qu’une émission de télévision sur les ondes d’ARTV où Sylvain Côté et François Longpré, les deux charmants propriétaires de la boutique célèbrent l’art de la table et tout ce qui l’entoure. À partir du 16 octobre dans toutes les bonnes librairies, Les Touilleurs c’est aussi un peu plus de 250 pages de recettes, de techniques gourmandes et de plaisir pour les yeux.

Un livre à l’image de ses auteurs et de la boutique

D’un point de vue purement esthétique (avouons-le, même si on dit que ça compte pas, c’est quand même important, un ti-peu), le livre ressemble beaucoup à la boutique de la rue Laurier: classique, indémodable, épuré et plein de lumière. Élégant. Plus en profondeur, il explique plusieurs techniques de cuisine de base qu’on ne prend pas assez le temps d’étudier. Comment faire sa mise en place, par exemple, ou comment bien s’outiller. Le livre est ensuite divisé en 10 catégories de techniques (saler,  les sauces, poêler, frire, confire, braiser, mi-cuit, sous vide, le siphon et le sucre)  qui comptent chacune huit recettes ou plus.  Chacun des chapitres débute avec la technique de base et chaque recette contient des trucs et astuces pour se perfectionner. De plus, on retrouve des espaces pour prendre des notes et écrire nos observations. Les Touilleurs voulaient qu’on cuisine pour vrai avec leur livre, et ça paraît.

La section « Confire »

Touilleurs & Friends

Le livre Les Touilleurs, quoiqu’il contienne plusieurs recettes de leurs crus, regroupe également des recettes de plusieurs de leurs chefs chouchous. Ça tombe bien, plusieurs sont les miens aussi. Ainsi, on retrouve des recettes de complices comme Nick Hodge (j’aime Nick, sa femme Nat et leur travail d’amour – c’est pas un secret), Alexandre Gosselin (aux fourneaux de Chez Victoire, un lieu que j’aime beaucoup. Sa copine Marie-Ève Charron est d’ailleurs la styliste culinaire du livre des Touilleurs.), Danny St-Pierre, Éric Dupuis et plusieurs autres grands de notre belle ville (en rafale: Michelle Marek, Marc-André Jetté, Marie-Fleur St-Pierre, Patrice Demers, Daren Bergeron, Denise Giguère, Thierry Baron, Alain Loivel, Stéphanie Labelle, Guillaume Cantin, Stelio Perombelon et Patrick Laloux). Ça en fait, du talent, dans un seul livre. Hein?

Un autre très bel ouvrage des Éditions Cardinal à se procurer dès sa sortie. Vous l’aimerez autant que moi, j’suis sûre.

Pour toutes les infos  pertinentes sur le bouquin et pour le commander, cliquez ici.

Poster un commentaire

Classé dans Bouffe, Princesse Clarah, Trouvailles